« Jerry Lewis, clown rebelle » fait son tour du monde

Jerry Lewis, l’hilarant et légendaire comédien et réalisateur américain, a eu l’honneur de fêter ses 90 ans en mars cette année en visionnant le nouveau documentaire biographique auquel il a participé, « Jerry Lewis, clown rebelle ».

Bien que longtemps méprisé par les critiques américains et l’élite culturelle, Jerry Lewis demeure l’un des comiques les plus influents de notre époque. Célèbre pour ses gags visuels, ses numéros de pantomime, son humour burlesque et corrosif, Lewis casse son image en devenant cinéaste. Il écrit, produit, réalise et joue dans des œuvres désormais classiques comme « Le dingue du palace », « Le tombeur de ces dames » ou « Le zinzin de Hollywood ».

Alors que les Américains ne voient en lui qu’un pitre, les Européens, et plus particulièrement les Français, le considèrent comme un auteur. Une admiration qui a suscité de nombreuses questions au sein de la culture populaire durant plus de 50 ans :  Pour quelle raison les Européens adulent-ils autant Jerry Lewis ? Qu’est-ce qui explique l’hostilité des Américains envers lui ? Est-il vraiment un génie visionnaire ? Qui se cache derrière le nez rouge ?

« Il n’y a pas eu beaucoup de documentaires sur Jerry, surtout venant d’un point de vue Européen » dit Gregory Monro, le réalisateur. « Le principe n’était pas de mettre à l’écran une pléiade de stars américaines qui encense l’artiste, mais davantage de prendre du recul, essayer d’être plus critique et tenter de comprendre ce que peut endurer un comique incompris dans son propre pays. »

Filmé dans sa maison de Las Vegas en mars 2015, Lewis revient sur sa carrière exceptionnelle de son duo légendaire avec le crooner Dean Martin, à son incroyable popularité internationale, sans oublier sa grande histoire d’amour avec l’art du cinéma, qui est un point central dans cette nouvelle approche biographique.

Le film comprend des interviews inédites de personnalités et d’experts, incluant l’acteur et comédien Sean Hayes (qui a joué le rôle de Lewis en 2006 dans le téléfilm « Martin et Lewis »), l’acteur français et son ami proche Pierre Etaix, son imitateur célèbre Tony Lewis, le critique de film réputé Jonathan Rosenbaum, l’historien du cinéma Ted Okuda (auteur de « The Jerry Lewis Films ») et le réalisateur Martin Scorsese (qui a travaillé avec Jerry en 1982 sur « La valse des pantins »).

Après son avant-première au Festival de Telluride aux Etats-Unis en septembre, le film commence son tour au monde entier avec sa première projection en France au Festival Lumière à Lyon le 10 octobre, 2016 (19h30), en présence de son réalisateur, et suivi par d’autres projections comprenant :